Chefs d’entreprises, ne portez plus tout, seuls !

A-t-il la carrure pour être dirigeant ? … A-t-il les épaules pour porter autant de responsabilités ? … Rien dans l’entreprise ne peut avancer s’il n’y a pas l’impulsion de la direction et son implication… Le responsable c’est forcément le patron… D’ailleurs comment se fait-il qu’il ne sache pas tout et ne surveille pas tout ? … Qui prend soin des salariés si ce n’est le chef d’entreprise ? etc. etc.

Qui n’a pas déjà entendu ou exprimé ces interrogations ou encore partagé ces affirmations ?

Il a vraiment bon dos le dirigeant !

Tellement bon dos qu’il en a parfois plein le dos ! C’est normal diront certains. C’est aussi bien souvent ce que pensent les intéressés eux-mêmes. Au point également de croire que le rythme, la charge mentale, le stress, les ennuis, sont des composantes normales de leur métier … jusqu’à ce que parfois la nature ou leur santé ne vienne leur rappeler qu’ils ne sont pas des surhommes ou des surfemmes mais des personnes très/trop investies, trop seules aussi.

A force d’être le nez dans le guidon et de s’épuiser, il arrive que le chef d’entreprise ne sache plus « quel dé y coudre ». C’est normal et c’est humain. Ce n’est pas qu’il a atteint ses limites, juste qu’il atteint un nouveau palier qu’il franchira d’autant mieux que ses équipes n’attendront pas tout de lui.

Collaborateurs, prenez soin de votre patron

Car oui, ils sont à part ces dirigeant(e)s, par définition, et oui ils sont un rouage clef de leur organisation. Par contre, tout attendre d’eux est exagéré. S’ils sont entourés d’une équipe et de managers, c’est bien que chacun(e) a un rôle à jouer. Plus que jamais à l’heure où nombre de collaborateurs sont en recherche de sens il leur faut montrer qu’ils sont autonomes, qu’ils assument leur poste dans toutes ses composantes, qu’ils sont capables de créativité et d’initiative, de prendre du recul, de travailler en groupe et d’apprendre en équipe en poursuivant le même objectif. Ils doivent à eux seuls être capables d’insuffler une dynamique et il leur faut également accepter et faire en sorte que leur patron puisse se consacrer à sa mission de dirigeant. Que chacun l’y aide au sein de l’entreprise est important pour tous.

Un(e) chef d’entreprise doit en effet pouvoir lever le nez du guidon, aller chercher à l’extérieur les sources d’inspiration (même sur les terrains de golf, même à l’autre bout du monde, même dans des lieux qui peuvent parfois sembler insolites …) ; il doit aussi pouvoir avoir l’esprit libre et la forme physique suffisante pour peser de sa sérénité au sein de son entreprise, et y faire en sorte que chacun ait ce dont il a besoin pour accomplir efficacement ses missions.

Dirigeants, prenez soin de vous comme de vos équipes

Les grands sportifs ont des entraîneurs et des conseillers. Les dirigeants forment leurs salariés et les font accompagner par des intervenants externes. Ils sont pourtant encore peu nombreux (même s’ils sont en nombre croissant) à se donner les mêmes chances que celles qu’ils donnent à leurs collaborateurs. Pourquoi n’osent-ils pas, n’y pensent-ils pas ou ne se l’autorisent-ils pas alors que certains de leurs pairs savent en profiter ? Outre profiter d’un regard différent qui permet de prendre du recul et d’idées et de pratiques nouvelles, c’est aussi la possibilité de « challenger ses idées », de s’entourer d’expertises complémentaires tout comme l’occasion de décharger le trop plein de pression, de se rassurer et d’identifier comment travailler sur des bases différentes avec ses équipes.

En quelques séances de rapides améliorations permettent au dirigeant d’y voir plus clair, de retrouver le sourire, et aux équipes de mieux fonctionner et de retrouver énergie et initiative. La question du retour sur investissement ne se pose même plus, les résultats parlent d’eux-mêmes. Chef d’entreprises, ne portez plus tout, tout seul ! Prenez soin de vous comme de vos équipes !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.